• Untitled

Filmer les grands ensembles

Villes rêvées, villes introuvables, une histoire des représentations audiovisuelles des grands ensembles (milieu des années 1930 - début des années 1980)

La ville au cinéma est devenue un objet d'histoire. Des ouvrages majeurs de chercheurs ont mis en évidence la place des grandes villes et des banlieues en tant que personnage dans le cinéma contemporain.
Au croisement de l’histoire urbaine et de l’histoire des représentations, cet ouvrage analyse l’évolution de la représentation audiovisuelle des grands ensembles à partir du milieu des années 1930, au moment où les prototypes sont construits et filmés, jusqu’au début des années 1980 quand on envisage leur démolition. Les grands ensembles n’ont pas toujours eu le visage banlieusard fait de façades lépreuses, d’uniformité grise et de violence qui est au cœur des images actuelles.
L'historienne Camille Canteux se fonde sur une filmographie impressionnante, d'environ 200 références (cinéma, télévision, films institutionnels du ministère). Environ 150 photogrammes sont reproduits dans le livre. Elle confronte ainsi les regards filmiques du MRU (ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme), institution qui a contribué à l'édification des grands ensembles, de la télévision, média qui est né et s'est épanoui en même temps qu'eux, et du cinéma. Explorant ces trois sources – télévision, films institutionnels et cinéma – l'auteur fait l'histoire des représentations audiovisuelles des grands ensembles. L'origine des films est de nature différente : films de commande, reportages, documentaires de création, fictions.
Alors que l’analyse diachronique restitue la complexité de la chronologie, l’approche synchronique révèle la mise en place d’un stéréotype : le grand ensemble est montré comme un lieu à part, durablement exclu de l’espace banal de la ville. Les faiseurs d’images contribuent ainsi à ériger en cliché sa singularité formelle, urbaine et sociale. Le livre met aussi en lumière la répétition des mêmes récits et images, qui font de chaque grand ensemble – Sarcelles, Le Mirail, La Grande Borne... – une nouvelle « ville nouvelle » chassant les édifices précédents hors de l’urbain, dans la quête perpétuelle d’une ville rêvée, toujours introuvable.
Pages 384
Format 16,5 x 22,5 cm
Façonnage Cousu, broché, avec rabats
Prix 25 €
Parution 10/2014
ISBN 9782354280697
Disponibilité En librairie
Collection Lieux habités
Thèmes Sensibilités, mentalités et représentations, La ville et l'urbain