• Untitled
  • NotesChantier_media6
  • NotesChantier_media8
  • NotesChantier_media9
  • NotesChantier_media10
  • NotesChantier_media11
  • NotesChantier_media13
  • NotesChantier_media15
  • NotesChantier_media16
  • NotesChantier_media17
  • NotesChantier_media19
  • NotesChantier_media21
  • NotesChantier_media24
  • NotesChantier_media25

Notes de chantier

En hommage à Tarkovski

Autour de la métamorphose d'un lieu, le chantier de la médiathèque de Die dans la Drôme, la photographe Jacqueline Salmon met en scène cette architecture mouvante comme passage initiatique en temps réel, de l'effacement du passé à la gestation et la naissance du nouveau bâtiment.

En 1986, les architectes Christine Royer et Dominique Chapuis ont demandé à la photographe Jacqueline Salmon la réalisation d'une œuvre artistique fincancée par le « un pour cent » à la construction de la médiathèque de la ville de Die, dans la Drôme. Le bâtiment a été ouvert au public en 1989.
Le lieu d'origine était une cimenterie du xixe siècle. Lieu de la manipulation du matériau même de la construction. Au début du siècle, il se transformait en garage Peugeot, lieu des fantasmes d'honorabilité et de possession. Ce site allait devenir médiathèque, lieu de conservation et du passage des savoirs. En rêvant à ces métamorphoses, Jacqueline Salmon a trouvé l'idée qui allait présider à une longue série de photographies. Le chantier propose des installations inconscientes, la photographe les note et les images deviennent la mémoire de ce passage, pendant le temps même de l'effacement du passé.
Ayant appris la mort du cinéaste Andreï Tarkovski dans les premiers mois du chantier par la radio d'un ouvrier, elle décide de lui dédier ces images. Se référant aux films Nostalghia et Stalker, elle met en scène cette architecture mouvante comme le lieu d'un passage initiatique en temps réel (le temps du chantier) par l'eau, symbole de gestation et à travers le traumatisme de la démolition, métaphore de la mort qui devient le passage obligé de la renaissance. Le chantier est l'endroit de la quête légendaire du rajeunissement et de la connaissance. L'eau, la terre et l'air s'allient à la « substance de la nuit ». Le nouveau bâtiment émerge de son reflet. Le travail photographique de Jacqueline Salmon fait de la réhabilitation de ce « drôle d'endroit » un symbole.
Pages 202
Format 21 x 15 cm
Façonnage Cousu, broché, avec rabats
Prix 23 €
Parution 12/1999
ISBN 9782907150863
Disponibilité En librairie
Collection Drôle d'endroit